logo

Le Citron

citron Le citronnier pousse spontanément au pied de l’Himalaya Indien et au nord de la péninsule Indochinoise. De l’Inde à la Chine le citron est cultivé depuis des millénaires alors que ce n’est qu’avec les conquêtes d’Alexandre le Grand au IVes avant J.C que l’Europe commence à le découvrir.

Le citron fruit médicinal jouissait d’une grande réputation chez les anciens médecins latins, grecs et arabes. Et aujourd’hui les analyses scientifiques démontrent qu’il contient de l’acide citrique, malique, des citrates de potassium et de calcium, des glucides, des sucres des matières pectiques, du mucilage, des sels minéraux, des oligo-éléments (calcium, fer, silice, phosphore, manganèse, cuivre) et des vitamines (surtout B, A, C, PP). Du zeste est extrait par expression une essence antiseptique.

Le citron est utilisé en cuisine, en jus, en décoction, en application externe directe, et essence. Certaines de ses vertus seraient : antihémorragique, antirhumatismal, antiscorbutique, antiseptique, bactéricide, dépuratif, diurétique, fébrifuge, re-minéralisant, tonique, vermifuge ...

IMPORTANT : CONTRE LES IDEES RECUES : le citron se comporte comme une BASE dans le corps et non pas comme un ACIDE ! Le célèbre Docteur Valnet (1920-1995) qui pratiquait la médecine légale, la psychiatrie, microbiologie et hygiène, la médecine coloniale et la médecine du travail nous indique : « Sur l’acidité du citron : il paraît étonnant de lire que le citron est un alcalinisant et un anti-acide gastrique. Les travaux de Rancoule, Labbé…en ont traité. La saveur acide n’implique pas, en effet que le citron soit acide pour l’organisme car le goût est dû à des acides organiques qui ne restent pas à l’état d’acides dans les cellules. Des expériences ont prouvé que l’usage prolongé du citron entraîne, dans l’organisme, la production de carbonate de potasse permettant de neutraliser l’excès d’acidité du milieu humoral… »

-Textes et Photos Sophie Juramy. Tout droit de reproduction et de diffusion pour tout pays est interdit sans autorisation explicite de l'auteur-