logo

Le Curcuma ou Tumeric en Inde

curcuma Le curcuma, membre de la famille du gingembre, est l’une des plantes thérapeutiques la plus employées en Asie et en particulier en Inde pour ses propriétés stimulantes ainsi que pour réguler des troubles hépatiques.

Marco Polo disait que c’était «  un fruit ressemblant au Safran et se révélant presque aussi utile ». En effet, le curcuma est employé en occident comme substitut du safran.

Il est rare de trouver les rhizomes frais en occident.
Les « racines » sont déterrées puis cuites à la vapeur ou bouillies avant d’être mises à sécher. La peau est enlevée puis elles sont réduites en poudre.

Le curcuma est utilisé sous forme de condiments notamment comme ingrédient essentiel de la poudre de curry. En Europe, elle est ajoutée aux crèmes et aux onguents.
Colorant traditionnel pour textiles les indiens le trouvent excellent pour la peau
Certaines de ses vertus seraient : antispasmodique, bactéricide, cholérétique…

Le célèbre Docteur Valnet (1920-1995) qui pratiquait la médecine légale, la psychiatrie, microbiologie et hygiène, la médecine coloniale et la médecine du travail était un fervent adepte de la médecine naturelle nous témoigne d’une expérience Allemande sur le Curcuma :
Les allemands H.kalk et K.Nissen ont montré, par des tubages duodénaux, que le temoe lawaq ou curcuma augmentait la sécrétion billiaire et provoquait des contractions de la vésicule en entraînant un véritable « lessivage » (expérience sous radio). Guttenberg a démontré les propriétés bactéricides du temoe lawaq dont la solution à 2% tue le colibacille, le bacille typhique, le staphylocoque et le streptocoque. In vitro, le tempoe lawaq mis au contact de calculs, les désagrège et provoque leur déliquescence ( Guttenberg).

-Textes et Photos Sophie Juramy. Tout droit de reproduction et de diffusion pour tout pays est interdit sans autorisation explicite de l'auteur-